« Romance et Jouissance ».G

« Je paye pas de mine comme ça — alors qu’en fait — j’ai une origine.
Je suis centrée. J’ai rien à prouver. 

Au-dessus y’a ma lignée. 

Avoir une famille c’est quand tu marches dans la rue t’as déjà tout un groupe autour de toi.

T’as toutes ces têtes qui flottent. Là. 

Y’a beaucoup de gens qui m’aiment.  

je suis très aimée très entourée. Oui.  

Je sais le chemin jusqu’’ici  »

Elle ne paye pas de mine comme ça mais Georges est la descendante de Noé. Nouvelle élue, Georges se prépare et construit son arche pour mener à bien la mission. Que cherche-t-elle dans sa quête d’héritage et avec qui faire famille aujourd’hui ?
Georges est un clown féminin, une figure marginale, errante, drôle, un peu mégalomane, parfois mythomane mais particulièrement attachante. Georges est mue par des mouvements et des désirs contradictoires, et se heurte à des problèmes très concrets.
C’est parfois en tombant sur un objet quelconque que l’histoire revient. Cette histoire avec un départ difficile à déterminer et une arrivée (si possible) acquiert alors un pouvoir magique. Georges choisit le reste d’une barque de bord de mer pour nous rassembler tous. Déterminée à ce que cette carcasse cesse d’attendre un déluge tant redouté mais si désiré, Georges devient maître de chantier. Elle la peuple de présences ancestrales, d’habitants qui ressemblent étrangement aux spectateurs, de plaisirs et de vanités, et pendant ce temps-là d’étranges fleurs poussent sur cette vieille carcasse.

Héroïne de sa propre fiction, Georges questionne ce en quoi nous décidons de croire, la place du fantasme et des récits dans nos vies, et la façon dont ils façonnent nos paysages présents et à venir.

Générique

Écriture et interprétation
Edith Proust

Écriture et dramaturgie
Laure Grisinger

Création sonore
Matthieu Fuentes

Création lumière
Diane Guérin

Costumes
Irène Bernaud et Julie GuehriaScénographie et construction
Elsa Noyons et Mahmoud Halabi 

Accessoires
Zoé Bouchicot

Production et développement
Agathe Perrault

Administration
Stéphanie Piolti

 

PRODUCTION L’Usine à Lièges 

COPRODUCTION Espace Périphérique – La Villette, 3bisF Aix-en-Provence, La Manekine – scène intermédiaire des Hauts-de-France,

Avec le soutien de la SACD, de la DGCA, Théâtre 13, du Centre culturel de la ville Robert Pordic, du Lokal Saint-Denis

Lauréat « Ecrire pour le Cirque 2020 » SACD/DGCA. 

Anciennes
dates

4 mars 2022 – La Manekine – scène intermédiaire des Hauts-de-France

Du 11 au 17 mars 2022 – Théâtre 13

1er décembre 2015 – Festival Nanterre sur Scène

15 novembre 2016 – Festival des Idées (Paris Diderot)