fiction spéculative !

« COYOTE

Aujourd’hui

les humains s’en foutent

des coyotes

On vient fouiller leurs poubelles

parce qu’il n’y a plus rien à bouffer

dans les forêts

Mais ils nous jettent des cailloux

Ça fait longtemps

qu’on n’avait pas

autant pris soin

de moi

qu’on ne m’avait pas autant aidé

C’est très important

Merci

pour cette nuit

Merci pour cette alliance  »

Les personnages de cette histoire sont un pommier, un pleurote, une coyote et une zadiste.
C’est une tentative d’histoire interspécifique non anthropocentrée.

Il y a une humaine dans cette histoire, mais pas n’importe laquelle. C’est une humaine que nous soutenons fortement et qui semble être la plus à même de se rendre attentive aux autres vivants non-humains.

Dans l’histoire, ces quatre personnages se retrouvent dans un même territoire pour y constituer un refuge. Ils fuient un monde qui les menace. Chacun d’eux est marqué par son histoire passée dans l’anthropocène.
Le pommier est une espèce férale issue de l’agriculture intensive.
La coyote d’Amérique à traversé l’atlantique car elle n’était plus considérée comme un animal totem là-bas, et donc chassée du territoire urbain.
La zadiste est en lutte contre un système capitaliste qui l’oppresse.

Ils se rencontrent et passent une soirée ensemble. Cette alliance interespèce improbable est l’occasion de se raconter des histoires nouvelles, d’écouter le chant du merle, d’accoucher de bébés coyotes, de créer des liens de parenté, de se régénérer et de mourir. On découvre comment ces personnages prennent soin les uns des autres, comment ils peuvent cohabiter, se répondre, s’entraider pour exister. C’est une expérience de récit sans guerre, sans homme, sans héros. Où l’on préfère cueillir, raconter, soigner, écouter, lier, pour dire une petite histoire à l’abri des grandes épopées.

« Nous avons besoin de nouveaux types de récits », c’est à cet appel de Donna Haraway que nous avons voulu répondre, en faisant une Fiction spéculative ! Mais qu’est-ce qu’une fiction spéculative ? Je dirais que c’est une histoire dans laquelle on peut se réfugier. Sans oublier la menace, l’obscur, la diversité. Une histoire où l’homme n’est plus au centre, où certain.e.s oublié.e.s peuvent prendre la parole

Générique

Mise en scène
Mathieu Barché

Avec
Giulia Deline, Anaïs Marie Mazan, Arnaud Vrech

Création costumes et masques
Nathan Samuel

Assistante création costumes
Marine Pasco

Lumière
Diane Guérin

Son
Mathieu Barché

Administration/Production
Agathe Perrault

Production La Chevauchée
Coproduction Le Studio Théâtre de Vitry, ITEP Le Coteau de Vitry sur Seine.

Avec le soutien de la DRAC Ile de France, de la SPEDIDAM, du Théâtre Dunois, et de Gare au Théâtre

À
venir

Informations à venir.

Anciennes
dates

du 19 janvier au 4 février 2022 au Théâtre Gérard-Philipe – CDN de Saint Denis 

les 22 et 23 mars 2022 Théâtre de l’Union – CDN de Limoges

29, 30 mars 2022 – Théâtre des Ilets – Montluçon  

8 avril 2022 Théâtre des Sources (Fontenay aux Roses)